picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

antibiotique

 

 

Remède grand-mère avec Bardane commune

Bardane commune

Arctium lappa (composées) H 80-150 cm juill.-août bisannuelle
La racine de la bardane commune renferme des mucilages, jusqu’à 70 % d'inuline, des huiles essentielles et d'autres substances. En médecine, elle ne joue aucun rôle, mais était considérée par Grand-mère comme diurétique et sudorifique. Elle rentrait dans la composition d'infusions dépuratives et était employée en compresses en cas de rhumatismes, de blessures cicatrisant mal et d'eczémas.
Les composants agissent en effet comme antibiotique.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Capucine

Capucine

Tropaeolum majus (tropéolacées)
grimpante ou rampante juin-oct. annuelle
La capucine est originaire des Andes où la plante fraîche servait à désinfecter et cicatriser les blessures. Elle facilite l'expectoration des muqueuses des voies respiratoires. Ses feuilles contiennent un glucoside, la glucotropaeoline, qui par hydrolyse libère des dérivés sulfurés à action antibiotique. Cette substance bloque la multiplication des bactéries et la croissance des champignons. Pour cette raison, grand-mère administre la capucine pour soigner les catarrhes des voies respiratoires supérieures et des voies urinaires. Ne pas utiliser en présence d'ulcères gastro-intestinaux, de maladies rénales et chez les enfants en bas âge.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Alliaire officinale

Alliaire officinale

Alliaria petiolata (crucifères)
H 20-&AA cm avr.-juin annuelle
L'alliaire officinale dont on utilise les feuilles fraîches se situe entre la plante médicinale et le condiment. La médecine officielle ne la reconnaît pas. En médecine populaire, grand-mère tire profit de l'effet légèrement antibiotique des dérivés sulfurés de glucosides on applique un cataplasme de cette plante sur les plaies cicatrisant mal, et on prépare des gargarismes pour les catarrhes de la bouche. Riche en provitamine A et vitamine C. elle s'accommode bien avec les salades d'herbes sauvages.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Ibéris amer

Ibéris amer

Iberis amara (crucifères)
H 10-40 cm mai-sept. annuelle à bisannuelle
Les parties vertes de la plante en fleur stimuleraient la sécrétion de suc gastrique et de bile. Elles possèdent également des propriétés antibiotiques, mais sont légèrement toxiques en raison de leur teneur en cucurbitacines amères.
L'homéopathie a recours aux graines pour remédier aux troubles du rythme cardiaque et fortifier le cœur. Cette plante était connue dès l'Antiquité.

 

 

 

 

Remede grand-mère avec Mousse d'Islande

Mousse d'islande

Cetraria islandica (parméliacées)
H 10 cm thalle
A proprement parler, cette mousse est un lichen dont les effets curatifs ont été découverts d'abord par les Islandais. Elle renferme des mucilages et des acides de lichen. Les premiers soulagent les douleurs lors d'une toux spasmodique et irritante, les seconds ont un effet antibiotique. Grand-mère reommande, la tisane de mousse pour faciliter la digestion.