picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

antiseptique

 

 

alcool degrand-mère millepertuis

Le millepertuis

soleil terrestre est vulnéraire et antiseptique. Vues par transparence, les feuilles à l'hypericum sont criblées de points à essence translucides.
Préparation grand-mère:
- Mettre à tremper une bonne poignée de fleurs de millepertuis dans l'eau-de-vie, laisser macérer, maintenir l'eau-de-vie au frais. (Normandie)
- « Cueillir le millepertuis sauvage en fleurs, le long des haies, au moment de la Saint-Jean. »
- « C'était idéal quand on avait des bobos, une grosse blessure même. Vous lavez bien, vous mettez du millepertuis en compresse. C'était très bon aussi pour les panaris et les bobos enflammés. »

 

 

 

 

alcool de sauge grang-mère

L'alcool de sauge

Sauge sclarée (Salvia sclarea), herbe aux plaies, ormin, orvale, toute-bonne, anglais clary, pour la parfumerie et sauge officinale (Salvia officinalis) sont les espèces les plus recherchées. Les sommités fleuries sont distillées pour leur essence. On l'emploie en pharmacie dans la préparation de lotions antiseptiques.
Préparation grand-mère:
- Garnir le fond d'une bouteille de fleurs de sauge, le remplir d'eau-de-vie ou d'alcool modifié du pharmacien, garder au frais. (Provence)
- « En mettre sur un sucre ou en prendre un petit verre à eau-de-vie, pour dégager quand on a une indigestion. Utile aussi lorsqu'on baille, ou si quelque chose ne passe pas, ou encore pour nettoyer les plaies, les écorchures. »

 

 

 

 

plante grand-mère siege de noyer

Le bain de siège de noyer

Le noyer (Jtiglans regia) est un bel arbre dont, par le passé, l'ombre fraîche était redoutée comme risquant de provoquer des refroidissements. La feuille de noyer et les fruits des noix étaient déjà recommandés par sainte Hildegarde et saint Albert le Grand, le brou des noix et la feuille sont astringents, eupeptiques (qui aide la digestion), dépuratifs. La vapeur se charge de l'essence qui est antiseptique.
En homéopathie Juglaiis regia entre dans la composition de nombreuses spécialités dépuratives.
Préparation grand-mère:
- Verser de l'eau bouillante sur des feuilles de noyer, posées dans un seau hygiénique, faire un bain de siège de la vapeur
- Pour les hémorroïdes

 

 

 

 

plante de grand-mère bouleau

Le cataplasme de feuilles de bouleau

Le cataplasme de feuilles de bouleau
Le bouleau blanc (Frangula alnus) est un arbre très élégant caractérisé par son tronc à écorce blanche, les feuilles triangulaires sont finement dentées. Les brindilles des rameaux servent parfois à la fabrication des balais.
On recueille une huile essentielle qui a des propriétés antiseptiques et cicatrisantes.
Préparation grand-mère:
- Mettre des jeunes feuilles de bouleau dans un sac, se coucher dessus au niveau des reins. (Vosges)
- La feuille est diurétique. « La sève de la feuille provoque la sueur, et le lumbago est guéri. »
- Pour le lumbago.

 

 

 

 

La compresse à la feuille de lierre

Le lierre (Hederá hélix) est aussi appelé bourreau des arbres, lierre grimpant, lierru, lierre des poètes, lyarre noir.
Préparation grand-mère:
- Prendre une feuille de lierre, bien la laver, et l'appliquer du côté brillant sur les inflammations de la peau. (Normandie)
- « Sous son influence, on voit dans les rhumatismes, les névrites et les névralgies atténuer la douleur qui, si elle n'est pas complètement supprimée, se montre plus sourde et moins lancinante. » (H. Leclerc)
- « Pour tirer le pus, quand c'est nettoyé, appliquer une feuille côté mat pour sécher le pus. »
- « Pendant la guerre, on faisait bouillir des branches de lierre grimpant avec du suif de bœuf et une grosse poignée de sel pendant 1 heure 30, couler en pains, puis découper pour faire un savon. »
- Antiseptique et antinévralgique.

 

 

 

 

plante grand-mère lavande

A l'essence de lavande

Les sommités fleuries de la lavande vraie (Lavandula officinalis, L vera), lavande bouquet sont distillées pour donner une essence possédant des propriétés antispasmodiques, stimulantes et antiseptiques.
Préparation grand-mère:
- Passer de l'essence de lavande sur les plaies infectées, frotter le nombril des enfants à l'essence de lavande. (Vercors)
- « Les fleurs d'icelles faites avec du sucre profitent grandement aux battements de cœur, jaunisse, apoplexie et tournoiement de teste, prise le matin à jeun, de la grosseur d'une fève. » (R. Dodoens)
- Antiseptique. « Ça calme les vers, ça les élimine. »

 

 

 

 

plante grand-mère lavande

A l'essence de lavande

Les sommités fleuries de la lavande vraie (Lavandula officinalis, L vera), lavande bouquet sont distillées pour donner une essence possédant des propriétés antispasmodiques, stimulantes et antiseptiques.
Préparation grand-mère:
- Passer de l'essence de lavande sur les plaies infectées, frotter le nombril des enfants à l'essence de lavande. (Vercors)
- « Les fleurs d'icelles faites avec du sucre profitent grandement aux battements de cœur, jaunisse, apoplexie et tournoiement de teste, prise le matin à jeun, de la grosseur d'une fève. » (R. Dodoens)
- Antiseptique. « Ça calme les vers, ça les élimine. »

 

 

 

 

plate grand-mère souci

L'huile de pétales de souci

Le souci officinal (Calendula officinalis), s. cultivé, grand souci, et le souci commun (Calendula arvensis), fleur de tous les mois, fleur de calendule, souci des jardins est, en usage interne, sudorifique, hypotenseur, emménagogue (qui fait revenir les règles).
Préparation grand-mère:
- Mettre des pétales de souci dans une petite bouteille d'huile d'olive, laisser macérer 40 jours. Prendre 1 cuillère à café le matin. (Vercors)
- Il se révèle aussi antispasmodique, en usage externe, anti-inflammatoire, antiseptique et cicatrisant.
En homéopathie Calendula officinalis, utilisé pour les traumatismes sans plaies, les fractures, entorses, foulures, est un véritable antiseptique homéopathique, en solution de teinture mère (25 gouttes dans un verre d'eau bouillie), en lavages et en pansements.
- Pour maux d'estomac et mauvaise digestion.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Citronnier

Citronnier

Citrus limon (rutacées)
H 5-10 m mars-sept. arbre
La chair du citron contenant deux fois plus de vitamine C que l'orange, elle constitue un bon moyen prophylactique contre les refroidissements. En médecine, on utilise la peau des fruits non mûrs, car elle contient une huile essentielle, des flavonoïdes amers et des acides organiques. La peau séchée ou son huile entrent dans la composition de nombreuses tisanes médicinales ou fruitées. Grand-mère connaît d’autres applications reposant sur ses effets antiseptiques.

 

 

 

 

La graisse à la feuille de cotylédon

Les feuilles de cotylédon (Umbilicus rupestris), cotylet, coucoumelle, cymbalion, gobelet, herbe à l'hirondelle, nombril de Vénus sont rondes, charnues et un peu creusées en gobelet, d'où ces appellations. Elles sont détersives et antiseptiques. Les feuilles de laurier , laurier d'Apollon, laurier commun, laurier noble, laurier-sauce, laurier à jambon « devaient dès la plus haute antiquité, attirer l'attention des médecins grecs qui avaient ceint de ses feuilles les tempes de leur dieu Esculape ». (H. Leclerc)
Préparation grand-mère:
- Faire fondre les feuilles de cotylédon-rondelle dans la matière grasse, du saindoux de préférence. On peut ajouter de la feuille de laurier. Laisser mijoter, passer et mettre à rafraîchir.
- Elles sont aromatiques et stimulantes.
- Pour enduire panaris, clous, maux blancs.

 

 

 

 

plante grand-mère clou de girofle

Les clous de girofle

L'essence de girofle contient de l'eugénol aux qualités antiseptiques utilisées en pratique dentaire.
Préparation grand-mère:
- Mettre à tremper des clous de girofle (Eugenia caryophilata) dans du rhum, en placer un dans les dents creuses, quand elles sont douloureuses, en attendant la visite au dentiste, pour endormir le nerf. (Dauphiné)
- « Elle a l'avantage de n'être ni toxique, ni irritante et d'exercer sur les tissus une action légèrement analgésique. » (H. Leclerc)
- Pour la mauvaise haleine, croquer un clou de girofle. (Lorraine)
« Quand on prend froid, faire des infusions bien chaudes de clous de girofle, il ne faut pas en mettre beau¬coup, mais ça fait bien. » (Hautes-Alpes)

 

 

 

 

plante de grand-mère oignion

L'oignon

L'oignon (Allium cepa) serait une des plantes les plus rencontrées dans l'ancienne Egypte. Les Hébreux, dans la Bible,consommaient les oignons, ainsi que les Grecs et les Romains. L'oignon rouge était le plus recherché. Son essence est très proche de celle de l'ail ; elle en a les mêmes qualités antiseptiques et diurétiques. En homéopathie, Allium cepa est recommandé pour soigner coryza, otite, rhume des foins, grippe ou trachéite.
Préparation grand-mère:
- Faire bouillir de l'oignon dans de l'eau, prendre seulement l'eau, le matin à jeun.
- « Sans chapon, contente-toi de pain et d'oignon. » (Anjou)
- Pour les intestins.

 

 

 

 

Le vinaigre en compresse

En pharmacie, le vinaigre servait de base pour dissoudre des substances destinées à l'usage externe. Le plus célèbre est « le vinaigre des quatre voleurs », nommé en pharmacie « vinaigre aromatique à l'ail », dans la tradition des remèdes incluant de nombreux composants comme la thériaque. Il comprenait de nombreuses plantes aromatiques et antiseptiques, calmantes comme l'ail, la sauge, la lavande, le romarin, la cannelle, etc.
Préparation grand-mère:
- Mettre du vinaigre de cidre sur un chiffon, ou un mouchoir plié. (Normandie)
- L'appliquer sur le front pour les migraines. Le conserver le plus longtemps possible.