picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

antispasmodique

 

 

plante grand-mère fleur de oranger

L'eau sucrée à la fleur d'oranger

L'oranger à fruits doux (Cilrus aurantiiim L ), de l'ancien français pommier d'orenge, d'orange, pomme d'orange sert à la production des agrumes (E. Rolland)
Préparation grand-mère:
- Mettre dans un verre d'eau sucrée
I cuillère à café d'eau de fleur d'oranger.
II existe deux sortes d'orangers : l'oranger à fruits doux et l'oranger amer.
- Les fleurs de l'oranger amer ou bigaradier (Citrus aurantium L. var. amara) sont distillées pour obtenir l'essence destinée à la parfumerie et à l'eau de fleur d'oranger sédative. Les feuilles sont prises en infusion. Leurs vertus sont digestives et antispasmodiques. (E. Perrot et R. Paris)
- Le soir pour s'endormir, pour calmer les bébés, mettre quelques gouttes dans le biberon.

 

 

 

 

plante grand-mère lavande

A l'essence de lavande

Les sommités fleuries de la lavande vraie (Lavandula officinalis, L vera), lavande bouquet sont distillées pour donner une essence possédant des propriétés antispasmodiques, stimulantes et antiseptiques.
Préparation grand-mère:
- Passer de l'essence de lavande sur les plaies infectées, frotter le nombril des enfants à l'essence de lavande. (Vercors)
- « Les fleurs d'icelles faites avec du sucre profitent grandement aux battements de cœur, jaunisse, apoplexie et tournoiement de teste, prise le matin à jeun, de la grosseur d'une fève. » (R. Dodoens)
- Antiseptique. « Ça calme les vers, ça les élimine. »

 

 

 

 

plate grand-mère souci

L'huile de pétales de souci

Le souci officinal (Calendula officinalis), s. cultivé, grand souci, et le souci commun (Calendula arvensis), fleur de tous les mois, fleur de calendule, souci des jardins est, en usage interne, sudorifique, hypotenseur, emménagogue (qui fait revenir les règles).
Préparation grand-mère:
- Mettre des pétales de souci dans une petite bouteille d'huile d'olive, laisser macérer 40 jours. Prendre 1 cuillère à café le matin. (Vercors)
- Il se révèle aussi antispasmodique, en usage externe, anti-inflammatoire, antiseptique et cicatrisant.
En homéopathie Calendula officinalis, utilisé pour les traumatismes sans plaies, les fractures, entorses, foulures, est un véritable antiseptique homéopathique, en solution de teinture mère (25 gouttes dans un verre d'eau bouillie), en lavages et en pansements.
- Pour maux d'estomac et mauvaise digestion.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Agripaume cardiaque

Agripaume cardiaque

leonurus cardiaca (labiées)
H 30-100 cm juin-sept. vivace
Ses parties herbeuses contiennent des principes actifs très variés (amers, bétaïnes, flavonoïdes et autres). Elles peuvent être hypotensives, antispasmodiques et intensifier les contractions de l'utérus. Comme grand-mère et en médecine officielle, l’agripaume cardiaque est administrée pour lutter contre les troubles cardiaques, l'hyperthyroïdie et au moment de la ménopause.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Menthe poivrée

Menthe poivrée

Mentha x piperata (labiées) H 30-90 cm juin-sept. vivace
Hybride de la menthe aquatique et de la menthe verte, la menthe poivrée fait sa première apparition certaine dans les jardins anglais à la fin du XVIIème siècle. Stérile, elle ne se reproduit que par éclat de touffe. Le menthol, composant principal de l’huile essentielle, a des effets antispasmodiques et calmants sur la région gastro-intestinale. Que ce soit en tant que produit de consommation, médicament végétal, tisane ou en usage externe, la menthe poivrée est appréciée autant en médecine officielle qu'en remède grand-mère.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Thym aux chats

Thym aux chats

Teucrium marum (labiées)
H 20-50 cm avr.-août arbrisseau
Les huiles essentielles de cette plante méditerranéenne n'ont pas la même composition que celles de la germandrée petit chêne. Pour grand-mère, elle était administrée en cas de maladies des bronches, de troubles gastro-intestinaux et biliaires et comme antispasmodique. Aujourd'hui, elle sert en homéopathie, surtout pour traiter des catarrhes des voies respiratoires supérieures et Inférieures.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Khella, herbe aux cure-dents

Khella, herbe aux cure-dents

Ammi visnoga (ombellifères)
H 20-100 cm avr.-août annuelle
Les Egyptiens connaissaient l'effet antispasmodique de ses fruits ; la khelline détend les muscles qui entourent les bronches, l'estomac, les intestins, les voies biliaires et urinaires. La visnagine élargit les artères coronaires sans influencer les vaisseaux périphériques. Autrefois, l'herbe était employée par grand-mère contre l'angine de poitrine : on n'y a plus guère recours aujourd’hui en raison de ses effets secondaires.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Cumin des prés

Cumin des prés

Carum carvi (ombelliféres)
H 10-80 cm mai-juill. bisamuelle
Les huiles essentielles de ses fruits donnent son goût caractéristique à ce condiment, traditionnellement apprécié avec les mets à base de chou, le cumin est digestif, antispasmodique et carminatif. La tisane de cumin calme les troubles légers de la région gastro-intestinale. Selon Grand-mère, il faciliterait le flux du lait maternel

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Jusquiame noire

Jusquiame noire

Hyoscyamus niger(solanacées)
H 20-80 cm mai-oct. Annuelle à bisannuelle
Comme la belladone, la jusquiame noire toxique était elle aussi un constituant de l'onguent populéum. En bons botanistes, la plupart des sorciers et sorcières l'utilisaient pour ces effets hallucinogènes et comme élixir d’amour. Dans la médecine populaire, grand-mère emploie des préparations à base de jusquiame comme analgésique, contre la coqueluche, les ulcères et les inflammations du bas-ventre. En médecine officielle, la plante est administrée en préparations standardisées comme antispasmodique.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Rue de Syrie

Rue de syrie

Peganum harmala (zygophyllacées)
H 30-60 cm mars-août vivace
La rue sauvage était probablement utilisée dès les balbutiements de l’humanité dans le cadre de rituels euphorisants. Hallucinogène, elle est considérée comme aphrodisiaque.grand-mère l'employait lors de troubles gastriques, comme analgésique et antispasmodique. Les graines renferment un mélangé d'alcaloïdes et d'huile essentielle.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Eucalyptus

Eucalyptus

Eucalyptus globulus ssp. globulus (myrtacées)
H jusqu'à 40 m fév.- juill. arbre
La médecine des aborigènes utilise l'eucalyptus comme fébrifuge et anti-inflammatoire. Cet arbre étant arrivé en Europe seulement au XIXème siècle, la tradition populaire n'y a pas eu recours. Son huile est antispasmodique et antibactérienne. Elle sert en usages externe et interne en cas de refroidissements, d'asthme et de rhumatismes. Certains patients ne supportent pas le contact direct avec l'huile.

 

 

 

 

Mélisse officinale

Melissa officinalis (labiées)
H 20-80 cm Juin-sept. vivace
Ses feuilles froissées dégagent l'odeur de l'huile essentielle. La mélisse entre dans la composition de médicaments, de mélanges de tisanes et de frictions. Elle aide lors de troubles cardiaques légers et de troubles nerveux gastro-intestinaux. Les parties vertes sont calmantes, antispasmodiques et somnifères ; elles chassent les douleurs des rhumatismes. L'eau de mélisse des Carmes contient d'autres composants.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Dauphinelle

Dauphinelle

Delphinium staphisagria (renonculacées)
H 30-10O cm mai-août annuelle à bisannuel
A la différence du pied d'alouette des champs apparenté, on utilise les graines séchées de la dauphinelle. Elles renferment des alcaloïdes toxiques et faisaient partie de remèdes analgésiques et antispasmodiques. En médecine populaire, grand-mère l'employait pour soigner les maux de dents et éliminer la vermine.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Dracocéphale de Moldavie

Dracocéphale de moldavie

Dracocephalum moldavicum (labiées)
H 30-70 cm juill.-août annuelle
Le dracocéphale étant arrive en Europe au XVIème siècle, ni les auteurs d'herbiers de l'Antiquité ni ceux du Moyen Âge ne le connaissaient. Ses parties aériennes séchées servent aussi bien de condiment que comme plante médicinale. Elles sont digestives, sédatives et antispasmodiques.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Sauge officinale

Sauge officinale

Salvia officinalis (labiées)
H 20-70 cm mars-juill. sous-arbrisseau
Salvia vient du latin salvare qui signifie « guérir ». Les médecins grecs et romains connaissaient déjà les effets hémostatique, diurétique et carminatif des feuilles de la sauge. Elles sont antibactériennes, antispasmodiques et réduisent la transpiration. La sauge est appréciée en gargarismes lors de catarrhes de la bouche et de la gorge et comme additif aux dentifrices et aux bains de bouche. Ses feuilles renferment la thujone, une huile essentielle toxique. Ne pas utiliser pendant la grossesse et ne pas dépasser la dose.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Lierre

Lierre

Hedera helix (araliacées)
H 50-200 cm sept.-nov. arbrisseau
Le lierre est une plante médicinale très ancienne liée à Dionysos et Bacchus, Ses feuilles renferment différents principes actifs facilitant l'expectoration des muqueuses et antispasmodiques. En raison de la toxicité de la plante, les médecins recourent aujourd'hui plutôt aux préparations prêtes à l’emploi pour soigner la toux, les bronchites et l'asthme. Les cataplasmes de feuilles de lierre étaient d'usage - uniquement en remède grand-mère en cas de maladies cutanées et de rhumatismes.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Rue

Rue

Ruta graveolens (rutacées)
H 30-50 cm juin-août vivace
Connue depuis l'Antiquité, la rue entrait probablement dans la composition du légendaire élixir de Mithridate contre tout poison. Charlemagne recommandait sa culture - la rue est antispasmodique, soigne les catarrhes de la bouche et de la gorge lutte contre les troubles hépatiques, biliaires et menstruels. On abusait de son huile comme abortif. Ne pas utiliser pendant la grossesse et sur les peaux sensibles.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Immortelle des sables

Immortelle des sables

Helichrysum arenarium (composées)
H 10-30 cm juill.-août vivace
Ses capitules séchés entrent dans la composition de tisanes administrées lors de troubles biliaires non inflammatoires et apportent de la couleur à d'autres tisanes. Grand-mère s'en sert également de diurétique, digestif et antispasmodique.

 

 

 

 

plante grand-mère marjolaine

L'origan - marjolaine

L'origan (Origanum vulgare) pelevoué, origan commun, thym de berger est une plante vivace aromatique, stomachique et antispasmodique. En pharmacie, elle entrait dans la préparation de « l'eau d'arquebusade », le « thé suisse », aromatique, digestif et son essence bactéricide (qui aide à désinfecter les plaies). La marjolaine (Origanum majorana), marjolaine d'Angleterre, marjolaine vivace « est présente dans les régions méditerranéennes, les sommités fleuries sont prises comme épice et donnent une infusion stimulante ».
Préparation grand-mère:
- Faire bouillir une poignée d'origan en fleurs dans 1 litre d'eau, laisser rafraîchir.
- Faire une compresse pour les douleurs de lumbago, les rhumatismes. (Périgord)

 

 

 

 

plante grand-mère cannelle

La cannelle

La cannelle de Chine (Cinnamomum cassia) et la cannelle de Ceylan (Cinnamomum zeylanicum) se présentent en pharmacie soit en écorce, soit en poudre. C'est un aromate très employé qui entre dans plusieurs préparations comme excitant, stimulant et antispasmodique.
Préparation grand-mère:
- Mettre à infuser dans 50 cl de thé léger, ajouter 1 pincée de poudre de cannelle ou quelques copeaux d'écorce de cannelle, 3 clous de girofle, 1 zeste d'orange, ajouter du sucre et 1/2 citron pressé.
- « Un bon repas dure neuf jours. » (Limousin)
- Pour la digestion, les chauds et froids, la grippe

 

 

 

 

plante grand-mère badiane anis étoilé

La tisane de badiane-anis étoile

Le badianier de Chine est un arbre toujours vert originaire du sud de la Chine et du Nord-Vietnam. Il donne des fruits ressemblant aux rayons d'une étoile, comme l'espèce voisine, le badianier du Japon, ou shikimi , petit arbre sacré. (E. Perrot et R. Paris)
Préparation grand-mère:
- Mettre 2 ou 3 étoiles par tasse en infusion de badiane, adoucir de miel.
Les fruits sont antispasmodiques, eupeptiques (qui facilitent la digestion), anti-diarrhéiques.
- « La diète guérit davantage que la saignée. » (Gascogne)
- Pour les indigestions, la diète.

 

 

 

 

Le vin de camomille

La camomille romaine ou camomille double est une variété horticole de la camomille noble (Anthémis nobilis), camomille d'Anjou. Elle possède des fleurs blanches, très odorantes, la saveur amère et aromatique. La cueillette se fait dès le mois de juin jusqu'en septembre. Elle a des propriétés stimulantes et antispasmodiques, antirhumatismales sous forme d'huile.
Préparation grand-mère:
- Mettre à macérer 5 à 6 semaines dans 1 litre de vin blanc 10 têtes de camomille romaine, fraîches si possible, à défaut sèches (en vente en pharmacie), le zeste d'écorce de 2 oranges non traitées.
Filtrer et sucrer au goût après avoir détaillé le zeste.
- « La liquoristerie l'emploie dans les vermouths. » (E. Perrot et R. Paris)
- Comme apéritif et digestif.