picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

ballonnement

 

 

Remede grand-mère avec Trèfle d'eau

Trèfle d'eau

Menyanthes trifoliata (ményanthacées)
H 15-100 cm avr.-juill. vivace
Les feuilles de la plante en fleurs étaient considérées comme fébrifuges. La médecine moderne ne confirme cependant pas cet effet. Les feuilles renferment différents glucosides amers et des alcaloïdes. Elles stimulent la fabrication de suc gastrique et favorisent la digestion. Grand-mère emploie les racines dans le cas de troubles gastriques, de ballonnement de rhumatismes et d'affections cutanées. Ne pas utiliser en présence d'ulcères gastriques et intestinaux.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Camomille romaini

Camomille romaini

Chamaemelum nobile (composées)
H 10-50 cm juin-oct. vivace
En Europe de l'Ouest et du Sud, cette espèce est nettement plus connue que la camomille allemande. Son utilisation est très similaire, car elle arrête les catarrhes et les crampes. Une infusion de capitules séchés est employée contre les problèmes digestifs, les ballonnements, les troubles de la menstruation, comme sédatif et pour laver les plaies.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Acanthe

Acanthe

Acanthus mollis (acanthacées)
H 50-120 cm mars-juin vivace
C’est inspiré par les feuilles d'acanthe que le sculpteur grec Callimaque aurait créé le chapiteau d'acanthe au Vème siècle av. J.-C. Des récits sur l'acanthe en tant que plante médicinale font leur apparition peu après. Les feuilles sont utilisées en usage externe contre les brûlures et les entorses et, en usage interne, pour lutter contre les ballonnements, les crampes et les troubles nerveux, ceci toutefois seulement en remède grand-mère

 

 

 

 

Remede grand-mère avec Iris d'Allemagne

Iris d'allemagne

Iris germanica (iridacées)
H 30-100 cm mai-juill. vivace
Charlemagne ordonnait déjà la culture de l'iris d'Allemagne dans les jardins de ses domaines, en raison de sa floraison splendide et des vertus curatives de son rhizome louées depuis (Antiquité. Dans le jardin du cloître de l'abbé Walahfrid, sur l'île de Reichenau, le « Gladiola » avait sa place réservée. Son rhizome fluidifie les muqueuses lors de refroidissements et aiderait en cas de nausées, de ballonnements et de faiblesse de la circulation sanguine. Aujourd'hui, on ne l'utilise plus que dans quelques préparations prêtes a l'emploi, dans les cosmétiques et les spiritueux.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Romarin

Romarin

Rosmarinus officinalis (labiées)
H 50-100 cm janv.-déc. sous-arbrisseau
On pourrait écrire un livre entier sur les domaines d'application du romarin L'huile essentielle favoriserait l'irrigation sanguine lors de rhumatismes et de névralgies, stimulerait la digestion et soulagerait les crampes et les ballonnements. Autrefois. on ajoutait le romarin comme porte-bonheur au bouquet de la mariée.
Ne pas utiliser pendant la grossesse.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Fenouil commun

Fenouil commun

Foeniculum vulgare (ombellifères)
H 50-200 cm juill.-oct. Annuelle ou vivace
L'huile essentielle de ses fruits est expectorante en cas de toux et de refroidissement et apaise les troubles digestifs. La tisane de fenouil est un remède doux pour soulager les ballonnements chez les bébés. En médecine populaire, grand-mère prenait également du fenouil pour stimuler la lactation des mères allaitantes.