picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

brûlure

 

 

plante grand-mère lis

L'huile de lis

Le lis blanc (Lilium candidum), lis de Saint-Antoine, lis de Saint-Joseph, rose de Junon, weisse lilie en allemand, white lily en anglais représente dès la plus haute antiquité un ornement, dans le pourtour de la Méditerranée (Crète, Egypte, Liban). Dans la Bible, Lilium candidum désignerait également le lotus, l'amaryllis et les fleurs des champs : pâquerettes, asphodèles, etc.
Préparation grand-mère:
- Mettre à tremper 100 g de pétales de lis blanc ou 2 oignons de lis dans 1 litre d'huile d'olive. (Normandie)
- Faire tiédir, mettre sur un coton pour lutter contre le mal d'oreille, les sinusites. Pour le feu des brûlures.

 

 

 

 

plante grand-mère millepertuis

L'huile de millepertuis

Prendre 250 g de fleurs sèches et incisées de millepertuis (Hypericum perforatum), 50 cl d'huile d'olive, 25 cl de vin blanc. (Bresse). Faire tremper les fleurs dans le vin blanc, faire bouillir au bain-marie jusqu'à évaporation du vin, passer sur un linge fin, verser dans l'huile. On obtient alors un beau rouge.
Préparation grand-mère:
- En homéopathie, Hypericum perforatum s'utilise pour les traumatismes du système nerveux, les névralgies et les névrites. Pour les ulcères et les crampes, prendre 1 cuillère à café quatre fois par jour (toutes les préparations du millepertuis peuvent entraîner des coups de soleil).
- En usage externe, pour adoucir les brûlures.

 

 

 

 

Le lait de lierre terrestre

Couronne de terre, herbe de Saint-Jean, rondette, terrette, lyarre terrestre.
Préparation grand-mère:
- Verser du lait bouillant sur du lierre terrestre (Glechoma hederacea), puis adoucir de miel. (Lorraine, Normandie) Boire 3 cuillères à soupe trois fois par jour.
- « Les fleurs de lyarre appliquées en forme d'emplâtre avec huile et cire, guérissent toutes brûlures. » (R. Dodoens) Dès le début du printemps, le petit lierre à fleur bleu violet s'attache au sol comme le lierre (Hedera hélix), d'où son nom. Son parfum agréable le destinait autrefois à la lessive.
- Pour les rhumes, la bronchite, l'asthme.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Joubarbe des toits

Joubarbe des toits

Sempervivum tectorum (crassulacées)
H15-50 cm juin-sept. vivace
Planter la joubarbe sur les toits est une vieille tradition grand-mère. Les Romains le faisaient déjà ; et au Moyen Âge, il se disait quelle protégeait contre la foudre. Les feuilles charnues contiennent des tanins, des mucilages et différents acides végétaux. Le suc frais rafraîchit les brûlures, les blessures et les piqûres de moustiques.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Acanthe

Acanthe

Acanthus mollis (acanthacées)
H 50-120 cm mars-juin vivace
C’est inspiré par les feuilles d'acanthe que le sculpteur grec Callimaque aurait créé le chapiteau d'acanthe au Vème siècle av. J.-C. Des récits sur l'acanthe en tant que plante médicinale font leur apparition peu après. Les feuilles sont utilisées en usage externe contre les brûlures et les entorses et, en usage interne, pour lutter contre les ballonnements, les crampes et les troubles nerveux, ceci toutefois seulement en remède grand-mère

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Lin cultivé

Lin cultivé

Linum usitatissimum (linacées)
H 30-60cm juin-août annuelle
En Egypte et dans l'Antiquité, il était connu pour la production de fibres et comme plante curative. Les graines qui contiennent une grande quantité de mucilages, gonflent dans les intestins, stimulent les mouvements intestinaux et ont un effet laxatif doux. En usage externe, le lin est salutaire lors d'abcès. Sainte Hildegarde de Bingen le recommande contre les brulures.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Millepertuis perforé

Millepertuis perforé

Hypericum perforatum (hypériacées)
H 30-60 cm mai-sept. vivace
Ses effets magiques et curatifs se sont confondus au fil des siècles. Les glandes oléagineuses de ses feuilles ont été baptisées « piqûres du diable », alors que le colorant rouge de ses fleurs jaunes est devenu le « sang de saint Jean ». Cette herbe a été longtemps considérée comme remède contre les magiciens et les sorcières. Aujourd'hui, il est avéré que l'huile aide lors d'états dépressifs. En médecine populaire, grand-mère utilisait l'huile pour les blessures cutanées et les brûlures et l'herbe contre les diarrhées.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Aloès vrai

Aloès vrai

Aloe vera (asphodelacées)
H 50-100 cm janv.-déc. vivace
Les produits à base d aloès sont légion dans le domaine du bien-être et des cosmétiques. Les qualités du jus pressé frais de ses feuilles est en effet reconnu d’un point de vue médical. Il favorise la cicatrisation des petites plaies, des piqûres d'insectes, des coups de soleil et d'autres brûlures légères. Le gel fabriqué à partir de ses feuilles est laxatif, germicide, analgésique et stimulerait les défenses immunitaires. L'effet en tant que complément alimentaire est controversé. Ne pas utiliser le gel pendant la grossesse.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Figuier de Barbarie

Figuier de barbarie

Opuntia ficus-indica (cacatacés)
H 2-5 m avr.-juill. vivace
Le figuier de Barbarie ayant été implanté relativement tard en région méditerranéenne, il ne joue aucun rôle en médecine populaire. Dans son aire d'origine, on utilise le jus frais de ses pousses plates en usage externe pour apaiser les inflammations cutanées et les brûlures. Les extraits de ses fleurs aideraient en cas de troubles vésicaux, prostatiques et autres.