picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

coqueluche

 

 

Remède grand-mère avec Bois gentil

Bois gentil

Daphne mezereum (daphnés ou thyméléacées) H 40-120 cm févr.-mai sous-arbrisseau
Le bras gentil est une plante vénéneuse qu’il ne faut en aucun cas cueillir. Autrefois, les guérisseurs utilisaient les baies et l’extrait d’écorce comme purgatif, mais également contre les pustules, les rhumatismes et la goutte, voire contre la coqueluche. Aujourd’hui, l’écorce fraîche des rameaux est administrée comme remède homéopathique pour les affections cutanées, les troubles digestifs et les rhumatismes.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Trèfle des prés

Trèfle des prés

Trifolium pratense ssp. pratense (papilionacées)
H 15-40 cm mal-sept. vivace
Pour grand-mère, ses capitules séchés étaient utilisés pour soigner des affections cutanées chroniques telles que les eczémas et le psoriasis, la coqueluche et les abcès, les fleurs renferment des combinaisons aromatiques et des acides.
Le trèfle commun était considéré, selon la « théorie des signatures », comme remède à la cataracte.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Jusquiame noire

Jusquiame noire

Hyoscyamus niger(solanacées)
H 20-80 cm mai-oct. Annuelle à bisannuelle
Comme la belladone, la jusquiame noire toxique était elle aussi un constituant de l'onguent populéum. En bons botanistes, la plupart des sorciers et sorcières l'utilisaient pour ces effets hallucinogènes et comme élixir d’amour. Dans la médecine populaire, grand-mère emploie des préparations à base de jusquiame comme analgésique, contre la coqueluche, les ulcères et les inflammations du bas-ventre. En médecine officielle, la plante est administrée en préparations standardisées comme antispasmodique.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Gui

Gui

Viscum album ssp. Album (loranthacées)
H 20-50 cm févr.- avr. arbrisseau
Dans la mythologie germanique, le gui avait une valeur magique. Une flèche fabriquée avec du bois de gui tua Baldur l’invincible, les druides gallois coupaient le gui avec des faucilles en or pour préparer leurs potions magiques... Seule la magie du baiser sous le rameau de gui subsiste L'infusion de ses parties vertes et ses extraits seraient hypotensifs et prophylactiques de l'artériosclérose. En médecine populaire, grand-mère le recommande entre autres pour soigner l'épilepsie, l'asthme et la coqueluche.