picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

épilepsie

 

 

Remède grand-mère avec Pivoine officinale

Pivoine officinale

Paeonia officinalis ssp. officinoais (paenomacées)
H 30-120 cm avr.-juin vivace
Ses pétales contiennent des tanins et des pigments qui agrémentent d'autres tisanes en leur donnant une couleur plus intense. En médecine populaire, Grand-mère en préparait une infusion contre l'épilepsie, la goutte et les troubles intestinaux. Dans la médecine chinoise, on ajoute la racine de la Plactiflora apparentée dans la « soupe aux quatre herbes ». Elle est considérée comme un produit de beauté, un tonique du yin de la femme et soulage les troubles de la menstruation.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Parnassie des marais

Parnassie des marais

Parnassia palustris (parnassiacées)
H10-25 cm Juin-sept. vivace
Cette plante modeste était cueillie à la floraison, puis séchée. Elle contient des tanins et peut être d'autres principes actifs inconnus.Comme remède grand-mère, les personnes sujettes à l'angoisse la prenaient pour ralentir les battements du cœur, diminuer la nervosité et l'inquiétude. On relate aussi son application lors de crises d’épilepsie, et d'anciens herbiers la recommandent pour des affections hépatiques.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Viperine

Viperine

Echium vulgare (boraginacées)
H 25-100 cm mai-sept. bisannuelle
Les fleurs de la viperine étaient recommandées par W. Coles (1656), médecin herboriste anglais, comme remède aux morsures de serpent, car elles ressemblent à une tête de serpent (« théorie des signatures »). En médecine populaire d'Europe centrale, grand-mère administrait ses racines séchées pour combattre l’épilepsie et favoriser la cicatrisation.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Gui

Gui

Viscum album ssp. Album (loranthacées)
H 20-50 cm févr.- avr. arbrisseau
Dans la mythologie germanique, le gui avait une valeur magique. Une flèche fabriquée avec du bois de gui tua Baldur l’invincible, les druides gallois coupaient le gui avec des faucilles en or pour préparer leurs potions magiques... Seule la magie du baiser sous le rameau de gui subsiste L'infusion de ses parties vertes et ses extraits seraient hypotensifs et prophylactiques de l'artériosclérose. En médecine populaire, grand-mère le recommande entre autres pour soigner l'épilepsie, l'asthme et la coqueluche.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Caille-lait jaune

Caille-lait jaune

Galium verum (rubiacées)
H 30-60 cm juin-sept. vivace
Une des protéines de cette liante en fleurs fait cailler le lait. Elle était ainsi utilisée pour la fabrication de fromage qu'elle colorait en jaune soutenu. Autrefois, on dispersait la plante séchée odorante sur le plancher. Il existe différentes utilisations de cette plante comme remède grand-mère. En France, elle était considérée comme remède contre l'épilepsie, en Irlande contre les cs et les affections cutanées. Le caille-lait est également réputé comme diurétique et remède lors de catarrhes.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Caille-lait jaune

Caille-lait jaune

Galium verum (rubiacées)
H 30-60 cm juin-sept. vivace
Une des protéines de cette liante en fleurs fait cailler le lait. Elle était ainsi utilisée pour la fabrication de fromage qu'elle colorait en jaune soutenu. Autrefois, on dispersait la plante séchée odorante sur le plancher. Il existe différentes utilisations de cette plante comme remède grand-mère. En France, elle était considérée comme remède contre l'épilepsie, en Irlande contre les cs et les affections cutanées. Le caille-lait est également réputé comme diurétique et remède lors de catarrhes.