picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

estomac

 

 

Remède grand-mère avec Henne

Henne

Lawsonia inermis (lythracées) H 2-6 m oct.-avr. arbrisseau
Dans le monde arabe, le henné était considéré comme une plante médicinale, bien avant d'être utilisé comme colorant pour cheveux Le pigment des feuilles servait de remède contre les diarrhées (amibiase), les ulcères de l'estomac et la fièvre.
En usage externe, on utilisait une décoction des feuilles pour soulager les eczémas, les abcès, les mycoses et la gale.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Petite centaurée

Petite centaurée

Centaurium erythraea (gentianacées) H 10-50 cm juin-sept. annuelle
La jolie petite centaurée se distingue par une teneur élevée en amers que l'on retrouve dans toutes les préparations. L'infusion stimule la salivation et les sécrétions gastriques ; elle soulage les troubles digestifs et les lourdeurs d'estomac. Grand-mère la buvait pour éliminer les vers intestinaux, lors de chlorose et d'anémie. Dans la thérapie des quintessences florales de Bach, « centaury » renforce la conscience de soi.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Ballote noire

Ballote noire

Ballota nigra (labiées) H 30-100 cm juin-sept. vivace
L'odeur désagréable de cette plante semble repousser les éventuels cueilleurs. C'est peut-être la raison pour laquelle elle était si rarement administrée par grand-mère. On l'utilisait contre la toux spasmodique, comme calmant de l'hystérie, des crampes de l'estomac, des nausées, et en usage externe contre la goutte En homéopathie, où elle est appelée Ballota foetida, les dilutions de la ballote noire fraîche luttent contre les troubles du sommeil.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Monarde

Monarde

Monarda didyma (labiées)
H 50-90 cm juill.-sept. vivace
Cette jolie plante vivace est très connue comme plante horticole ornementale. En Amérique, d'où elle est originaire, elle sert de plante médicinale apéritive et calmante pour l’estomac. Ces effets sont dus aux huiles essentielles que contiennent ses feuilles et ses fleurs. La plante renfermant des tanins, elle était utilisée par grand-mère pour laver les plaies. Les fleurs comestibles permettent de garnir les salades d'été.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Cranson officinal

Cranson officinal

Cochlearia officinalis (crucifères)
H 20-50 cm avr.-août bisannuelle à vivace
Grâce à sa teneur élevée en vitamine C, cette plante était appréciée des marins car elle constituait un bon remède contre le scorbut En médecine populaire grand-mère la considérait comme digestive et diurétique on la consommait en cas de manque d'appétit, de goutte, de rhumatismes et de troubles de l'estomac. Les feuilles écrasée servaient, en outre de cataplasme sur les abcès

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Khella, herbe aux cure-dents

Khella, herbe aux cure-dents

Ammi visnoga (ombellifères)
H 20-100 cm avr.-août annuelle
Les Egyptiens connaissaient l'effet antispasmodique de ses fruits ; la khelline détend les muscles qui entourent les bronches, l'estomac, les intestins, les voies biliaires et urinaires. La visnagine élargit les artères coronaires sans influencer les vaisseaux périphériques. Autrefois, l'herbe était employée par grand-mère contre l'angine de poitrine : on n'y a plus guère recours aujourd’hui en raison de ses effets secondaires.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Coriandre cultivée

Coriandre cultivée

Coriandrum sativum (ombellifères)
H 20-60 cm juin-août annuelle
Les parties vertes fraîches de la coriandre sont très appréciées dans la cuisine thaïlandaise. Les graines font partie du curry et du mélange d'épices pour pain d’épices. Elles contiennent des huiles essentielles (jusqu'à 75 % de linalol) et d'autres substances dont les parts varient. La coriandre est digestive, car elle stimule la salivation et la sécrétion de suc gastrique. Elle est carminative, soulage les lourdeurs et les crampes légères de l'estomac et des intestins De nombreux mélanges de tisanes contiennent les parties vertes séchées pour donner du goût.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Mauve à feuilles rondes

Mauve à feuilles rondes

Malva neglecta (malvacées)
H 15-50 cm mai-oct. annuelle à bisannuelle
Les feuilles de la « petite sœur » de la mauve sauvage contiennent des mucilages et de petites quantités de tanins. L'infusion de mauve aide lors de catarrhes des voies respiratoires supérieures et soulage les inflammations des muqueuses de la bouche et de la gorge, de même que celles de l'estomac et des intestins. Dès l'Antiquité, la mauve est mentionnée avec ces mêmes indications.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Fenouil des Alpes

Fenouil des alpes

Meum athamonticum (ombellifères)
H 15-45 cm mai-juill. vivace
Le fenouil des Alpes est une plante de montagne typique, très apprécié par grand-mère. La préparation la plus connue est l’eau-de-vie qui tonifie l’estomac. La décoction de la racine calme également les troubles digestifs et sert de remède apéritif. Elle aiderait également en cas de troubles de la menstruation.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Cerfeuil musqué

Cerfeuil musqué

Myrrhis odorata (ombellifères)
H 60-120 cm mai-juill. vivace
Cette plante sent l'anis. Ses feuilles renferment de l'anéthol et sont utilisées comme remède grand-mère. Elles fluidifient les muqueuses, sont digestives et carminatives. On les utilise naturellement comme condiment et la racine, macérée dans de l’eau-de-vie, tonifierait l'estomac

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Ortie blanche

Ortie blanche

lamium album (labiées)
H 20-50 cm avr.-nov. vivace
Cette plante rappelle l'ortie, mais est dépourvue de poils urticants. Bien que les fleurs et les parties vertes fussent autrefois appréciées comme plante médicinale, elle ne joue aucun rôle (excepté en homéopathie) en phytothérapie. On buvait la tisane d'ortie blanche lors de catarrhes des voies respiratoires, de troubles gastro-intestinaux, de lourdeurs d’estomac et de ballonnements. En usage externe, elle servait de compresses et de lavages en cas d'inflammations cutanées superficielles et de règles douloureuses.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Verveine officinale

Verveine officinale

Verbeno officinalis (verbénacées)
H 30-100 cm juin-oct- annuelle à vivace
Les Celtes utilisaient déjà les vertus curatives des parties vertes de cette plante, ce que la médecine officielle met cependant en doute. On emploie le segment supérieur séché de la pousse avec les feuilles. II renferme des glucosides, des flavonoïdes et un peu d'huile essentielle La verveine stimulerait la miction et la lactation et soignerait les inflammations de la bouche, de la gorge, de l'estomac, des intestins et des voies urinaires. Le « Vervain » de la thérapie des quintessences florales de Bach relaxerait et ouvrirait aux conseils du prochain.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Lavande officinale

Lavande officinale

Lovendula angustifolia ssp. angustifolia (labiées)
H 50-100 cm juin-sept. arbuste
La lavande embaume la campagne provençale ainsi que toutes les boutiques de souvenirs de la région. L’infusion est considérée comme sédative et apéritive ; elle soulagerait l'estomac, les intestins et les nerfs et favoriserait l'endormissement. C'est pourquoi on met des petits sachets de lavande près de son oreiller. L'huile purifiée est utilisée dans l'industrie cosmétique et comme friction contre les rhumatismes Elle peut également être versée dans l'eau du bain.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Chou vert

Chou vert

Brassica oleracea var. oleracea (crucifères)
H 30-250 cm mai-sept. bisannuelle
Le chou vert et ses variétés font partie des légumes les plus anciens. Selon la mythologie grecque, le chou est né de la sueur de Zeus. Le jus pressé frais des feuilles guérirait des ulcères de l'estomac et du duodénum. On posait des feuilles de chou écrasées sur les plaies et les ulcère ouverts. La choucroute aide à vaincre la constipation.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Gentiane jaune

Gentiane jaune

Gentiana lutea (gentianacées)
H 50-140 cm juin-août vivace
La racine de la gentiane jaune fournit la drogue la plus amère de tout le monde végétal endémique. Selon les médecins grecs de l'Antiquité, le roi Centius d'Illyrie aurait guéri la peste à l'aide de la gentiane. Les médecines officielle et remède grand-mère utilisent l'amer pour stimuler la formation de sucs digestifs (infusions ou eaux-de-vie amères). La gentiane guérit du manque d'appétit, favorise la digestion, soulage les lourdeurs d'estomac et des maux de cœur. Ne pas utiliser en présence d'ulcères de l'estomac et des intestins.

 

 

 

 

plante grand-mère thym

Le thym

Les sommités fleuries ont des propriétés vermifuges, toniques, digestives, antiseptiques.
Préparation grand-mère:
- Mettre le thym dans de l'eau bouillante, couvrir, laisser infuser 3 minutes et retirer le thym.
Faire du vin chaud avec de l'écorce d'orange (Citrus aurantium), sucrer, ajouter de l'infusion de thym (Thymus vulgaris).
- « Le ramasser le 3 mai, le jour où sainte Hélène a trouvé les morceaux de la vraie Croix ; c'est très digestif, si l'on a un embarras à l'estomac. » (Provence)
- « Pour la colite, le matin à jeun, il ne faut pas trop en boire, sinon ça irrite les intestins. Pour la digestion et après des repas lourds. Donner cette boisson le soir pour couper la toux des enfants. C'est efficace contre le rhume, le mal de gorge, la grippe. » (Vercors)

 

 

 

 

plante de grand-mère menthe

La tisane de menthe ou thé vert

Préparation grand-mère:
Prendre de préférence de la menthe sauvage (Mentha sp.), elle est plus forte. Fraîche ou sèche, en mettre une bonne quantité. Boire à la demande. Cueillir la menthe sur les talus, les fossés des chemins ombragés.
- « La menthe lave de tout mal. » (Gascogne) « Indigestion et fièvre, on disait de rester à la diète, c'était menthe et bouillon de légumes. » « La diète n'a jamais tué. » (Provence)
- Donner également de la tisane de tilleul (Tilia sp.).
- Pour les coliques, le mal à l'estomac.