picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

hémostatique

 

 

Remède grand-mère avec Ciste de Crète

Ciste de crète

Cistus creticus ssp. creticus (cistacées) H 30-100 cm avr.-juin arbrisseau
Depuis l'Antiquité, la résine séchée de cette plante ligneuse est connue sous le nom de ladanum. Elle servait en cosmétique, comme encens et hémostatique. Aujourd'hui, on utilise plutôt les feuilles en infusion. Les polyphénols lieraient les radicaux libres, améliorant ainsi le bien-être général et l'immunité.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Salicaire commune

Salicaire commune

Lythrum salicaria (lythracées)
H 50-100 cm juin-sept. vivace
La plante en fleurs séchée contient des tanins, des flavonoïdes et une huile essentielle. Comme de nombreuses herbes riches en tanins, elle servait comme traitement hémostatique, non seulement pour les règles abondantes, mais également en usage externe pour les ulcères de la jambe et les eczémas. Elle était également prescrite pour lutter contre les maladies a diarrhées telles que la dysenterie et, semble-t-il, le typhus Dans la phytothérapie moderne, la salicaire commune n'est plus utilisée.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Sauge officinale

Sauge officinale

Salvia officinalis (labiées)
H 20-70 cm mars-juill. sous-arbrisseau
Salvia vient du latin salvare qui signifie « guérir ». Les médecins grecs et romains connaissaient déjà les effets hémostatique, diurétique et carminatif des feuilles de la sauge. Elles sont antibactériennes, antispasmodiques et réduisent la transpiration. La sauge est appréciée en gargarismes lors de catarrhes de la bouche et de la gorge et comme additif aux dentifrices et aux bains de bouche. Ses feuilles renferment la thujone, une huile essentielle toxique. Ne pas utiliser pendant la grossesse et ne pas dépasser la dose.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Chêne

Chêne

Quercus spec. (fagacées)
H 30-50 m avr.-mai arbre
« Oak », la quintessence florale de Bach, transmettrait la puissance du chêne à l'utilisateur. L'écorce du chêne est appliquée en usage externe. Ses tanins sont hémostatiques, astringents et calment les démangeaisons liées aux maladies cutanées, aux plaies, aux hémorroïdes et aux inflammations de la bouche et de la gorge (gargarisme»).

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Potentille tormentille

Potentille tormentille

Potentilla erecta (rosacées)
H 10-30 cm mai-sept. vivace
La racine de la potentille se distingue par une teneur élevée en tanins. Elle est utilisée depuis très longtemps aussi bien en médecine populaire, remède grand-mère qu'en médecine officielle et en homéopathie. En usages interne et externe, elle est hémostatique et astringente Elle aide également lors de diarrhées.