picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

homéopathie

 

 

alcool de arnica grand-mère

L'arnica

Mettre dans une chopine d'eau-de-vie 6 ou 7 fleurs d'arnica fraîches (Arnica montana), laisser macérer 3-4 semaines environ. Couper les fleurs d'arnica (Inule des montagnes, Initia montana) à 2-3 cm de la tige, les mettre tout de suite dans un bocal, le remplir aux trois quarts de fleurs, et finir avec de l'eau-de-vie ; faire macérer. (Hautes-Alpes, Béarn, Dauphiné, Provence, Vercors, Vosges)
- En homéopathie, grand-mère utilise Arnica montana pour tout signe provoqué par un traumatisme.
- « Quand on se fait mal, mettre le chiffon dedans, appliquer sur le coup ; ça tire le coup, ça fait filtrer le sang, et il n'y a pas de caillots. En revanche, ne jamais mettre l'arnica sur une plaie, pour faire sortir l'hématome à l'extérieur.

 

 

 

 

plante grand-mère siege de noyer

Le bain de siège de noyer

Le noyer (Jtiglans regia) est un bel arbre dont, par le passé, l'ombre fraîche était redoutée comme risquant de provoquer des refroidissements. La feuille de noyer et les fruits des noix étaient déjà recommandés par sainte Hildegarde et saint Albert le Grand, le brou des noix et la feuille sont astringents, eupeptiques (qui aide la digestion), dépuratifs. La vapeur se charge de l'essence qui est antiseptique.
En homéopathie Juglaiis regia entre dans la composition de nombreuses spécialités dépuratives.
Préparation grand-mère:
- Verser de l'eau bouillante sur des feuilles de noyer, posées dans un seau hygiénique, faire un bain de siège de la vapeur
- Pour les hémorroïdes

 

 

 

 

plante grand-mère fleurs de sureaux

Le bain de fleurs de sureau

Parsemer de fleurs de sureau la surface d'un bain tiède, laisser infuser, faire le bain. Cueillir les fleurs de sureau (Sainbucus nigra) le matin, le jour de la Saint-Jean, les mettre à sécher à l'ombre.
Préparation grand-mère:
- « Les herbes de la Saint-Jean gardent leur vertu tout l'an. » (Gascogne)
« Si Dieu le veut, un malade, rien que de toucher à la fleur de sureau, se porte mieux. » (Limousin)
- En homéopathie, prendre Sambucus nigra pour le coryza sec chez les enfants, les suffocations, la toux brusque, la laryngite striduleuse, les végétations.
- En bains pour l'eczéma, les plaies, chez les adultes et les enfants nerveux.

 

 

 

 

plante grand-mère avoine

Le cataplasme de grains d'avoine de farine de blé

Préparation grand-mère:
Faire chauffer des grains d'avoine ou de la farine d'avoine dans une poêle, les répandre sur un torchon ou un morceau de linge, rouler et l'appliquer sur l'endroit douloureux. (Béarn, Vercors) Chauffer un sac d'avoine, l'appliquer jusqu'à ce qu'on ne sente plus la chaleur. (Normandie)
Délayer de la farine de froment de blé dans l'eau, l'appliquer sur les brûlures.
- En homéopathie, Avena sativa est utilisé pour atténuer faiblesse nerveuse et insomnie.
- Pour les maux de gorge, les douleurs de reins et les coliques. « Pour aider les os à se ressouder. »

 

 

 

 

Pulmonaire officinale

Pulmonaria officinalis (boraginacées) H 10-30 cm mars-mai vivace
La pulmonaire est mentionnée pour la première fois par sainte Hildegarde de Bingen. Les guérisseurs, qui voyaient dans ses feuilles tachetées de blanc la signature des maladies pulmonaires, les utilisaient pour lutter contre ce type d'infections. Les feuilles contiennent des mucilages et une dose relativement élevée d’acide silicique. La médecine officielle n'emploie pas la pulmonaire. Elle n'est utilisée qu'en homéopathie lors de bronchites et grand-mère l'utilise lors d'inflammations de la bouche et de la gorge.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Trèfle des champs

Trèfle des champs

Trifolium arvense (papilionacées)
H 10-30 CM juin-sept. annuelle
Le trèfle des champs est rarement utilisé comme plante médicinale. La plante en fleurs contient des tanins, une huile essentielle et des résines Pour grand-mère, il est prescrit comme remède contre la goutte, mais surtout lors de fortes diarrhées. C'est ainsi qu'il était utilise dans l'après-guerre. Pour les préparations homéopathiques, on se sert des plantes récoltées en été.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Fusain

Fusain

Euonymos europaeus var. europaeus (célastracées)
H 1,50-3m mai-juin arbuste
Ses fruits remarquables contiennent des glucosides cardiotoniques, des alcaloïdes, des amers, des tanins et des lectines. En raison de leur toxicité, les fruits ne sont plus utilisés en médecine, mais on fabrique des remèdes homéopathiques à base de cette plante. Autrefois, grand-mère l’employait pour les troubles cardiaques, son utilisation contre les poux et les sarcoptes était cependant plus développée.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Radis cultivé

Radis cultivé

Raphanus sativus (crucifères)
H30-80 cm mai-oct. annuelle à bisannuelle
La racine fraîche du radis contient des glucosides d'essence de moutarde piquants et beaucoup de vitamine C. Le jus de la racine stimule la production de suc gastrique et de bile, et prévient la formation de calculs biliaires. Pour grand-mère, le jus sucré est un remède apprécié contre la toux. On utilise les préparations homéopathiques à base de radis noir pour les peaux grasses et les affections gastriques et intestinales. Ne pas utiliser le radis en cas de calculs biliaires ou de gastrite.