picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

oculaire

 

 

La compresse de fleurs

Préparation grand-mère:
- Prendre une pincée de pétales de roses (Rosa sp. de préférence la pâle, cent i folia, églantier R. canina), une pincée de fleurs de camomille (Tanacetuni parthenium), une pincée de fleurs de mauves (Malva sp.), une pincée de fleurs de bleuets (Centaurea cyanus) et une autre de fleurs de chélidoine (Clielidoniutn majus).
Faire bouillir dans l'eau, laisser tiédir en infusant, appliquer en compresses. La grande camomille et le bleuet sont indiqués en ophtalmologie, comme astringent dans certaines affections inflammatoires des yeux.
- Pour les yeux rougis, et qui coulent.

 

 

 

 

La compresse d'euphraise

L'euphraise officinale (Euphrasia officinalis), brise-lunettes, casse-lunettes, eufragia, eufrasina, herbe à l'ophtalmie, est une gracieuse petite plante des prés, des pâturages de montagnes. (E. Rolland)
Préparation grand-mère:
- Faire bouillir de l'euphraise, en faire des compresses, les renouveler jusqu'à soulagement. (Vercors)
- L'hydrolisat (solution dans l'eau bouillie) était un remède populaire utilisé dans les maladies des yeux.
En homéopathie, Euphrasia officinalis soulage blépharite et coryza.
- « C'était considéré comme poison ici. J'ai appris que c'était bon à un stage, ça pousse souvent à l'automne. C'est une dame de l'Est qui me l'a indiqué. »
- Pour les yeux rougis.

 

 

 

 

Remede grand-mère avec Cyclamen d'Europe

Cyclamen d'europe

Cyclamen purpurascens (primulacées) H 5-15 cm juin-oct. vivace
Les tubercules du cyclamen d'Europe étaient utilisés comme purgatif, car ils provoquent des vomissements, des diarrhées, voire des paralysies et des crampes. En homéopathie, le tubercule frais est toujours utilisé pour lutter contre les maux de tête, les migraines et les troubles digestifs. Dans l’Antiquité, on y avait recours pour soigner les morsures de serpent, les maladies oculaires, la goutte et les maladies de la rate.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Pulsatille des prés

Pulsatille des prés

Pulsatilla pratensis ssp. pratensis (renonculacées)
H 20-70 cm avr.-mai vivace
Seule la plante fraîche est toxique. Ses parties aériennes sont aujourd'hui encore administrées en homéopathie dans un spectre relativement large de troubles. En médecine populaire, Grand-mère traitait les crampes de la région génitale, les migraines, les dermatites et, avec la plante séchée, les troubles digestifs et les maladies oculaires.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Hysope

Hysope

Hyssopus officinalis ssp. officinalis (labiées)
H 20-80 cm juill.-oct. vivace
L'hysope était déjà mentionnée dans la Bible - les parties vertes servaient à purifier les lépreux. En médecine populaire, grand-mère l'utilisait contre les catarrhes de la gorge, les enrouements et de nombreuses autres maladies allant de l'asthme aux douleurs oculaires en passant par la faiblesse de la circulation sanguine. L'huile essentielle n'étant pas sans risques, il est conseillé d'en absorber uniquement des quantités minimes.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Chanvre cultivé

Chanvre cultivé

Cannabis sativa (moracées)
H 30-250 cm juill.-oct. annuelle
Le chanvre est une plante médicinale et un stupéfiant très ancien, mentionné dans un livre chinois dès 2700 av. J.-C. La médecine chinoise utilise toujours le chanvre. En Europe, il était employé jusque récemment, prioritairement comme plante à fibres. Les Inflorescences des plantes femelles renferment du tétrahydrocannabinol (THC). La drogue abaisse la pression interne de l'œil, réduit les nausées dues à la chimiothérapie, améliore l'appétit des personnes atteintes du VIH et soulage les douleurs.