picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

poitrine

 

 

plante grand-mère benjoin de sapin

Le benjoin de sapin

Percer les cloques de benjoin (boursouflures naturelles de l'écorce de sapin pectine, Abies pectinata), le garder dans une bouteille, l'étendre sur du papier bleu et le coller sur la peau. On peut le faire fondre dans du 1 beurre ou ajouter de l'eau de Javel. Faire de la pommade en mélangeant à un jaune d'oeuf, pour retirer les épines. On peut aussi le prendre en tisane en mettant quelques gouttes dans de l'eau chaude ou faire des boulettes avec du sucre pour la gorge. (Dauphiné, Vercors)
Préparation grand-mère:
- « Ramasser le benjoin en août, quand le temps est chaud et lourd et par pleine lune. Placarder sur les coups, les panaris, les mauvaises plaies, les doigts qui pourrissent. »
- Pour les rhumes, les coups de froid sur la poitrine.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Galéopsis des champs

Galéopsis des champs

Galeopsis segetum (labiées)
H 10-40 cm juin-sept. Annuelle
L acide silicique soluble est le principal composant de celle plante, qui servait probablement de remède contre les maladies pulmonaires dès l'Antiquité grecque. Du Moyen Age aux débuts de l'époque moderne, le galéopsis était considéré comme remède sûr contre la phtisie. Il n'est plus utilisé de nos jours.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Argousier

Argousier

Hippophae rhamnoides ssp. Rhamnoides (éléagnacées)
H jusqu’à 5m mars-mai arbuste
Les baies de l’argousier sont inhabituellement riches en vilamines C, E. F, quelques vitamines B et provitamine A. Elles contiennent des acides et 7 % d'huile grasse. En Russie, l'huile purifiée est utilisée pour traiter les lésions dues aux rayons solaires et les blessures. La médecine indienne la recommande comme remède pour les maladies pulmonaires. Les baies crues ne sont pas comestibles, mais la médecine occidentale se sert de leur jus pour prévenir les refroidissements ou en cas de carence en vitamine C. On l'ajoute aux jus et conserves de fruits.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Polypode vulgaire

Polypode vulgaire

Polypodium vulgare (polypodiacées)
H 10-40 cm vivace
La drogue est uniquement utilisée par la médecine populaire comme expectorant et laxatif doux. Autrefois, le rhizome était également appliqué comme remède grand-mère en cas de maladies de la rate et des poumons.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Pulmonaire arborée

Pulmonaire arborée

Lobaria pulmonaria (parméliacées)
H 10-40 cm thalle
C'est probablement en raison de la théorie des signatures qu'elle était utilisée par la médecine populaire comme remède grand-mère aux affections pulmonaires. On la posait également sur les blessures et les abcès et la recommandait en cas de catarrhes bronchiques. De nos jours, on l'utilise exclusivement en homéopathie pour traiter les toux irritantes et les maladies des voies respiratoires.

 

 

 

 

plante de grand-mère persil

Le persil

Le persil (Petroselinum sativum Hoffm., Apium Petroselinum L.) est employé en pharmacie pour les troubles circulatoires, surtout menstruels ;
sa racine est diurétique et entrait dans la composition du « sirop des cinq racines ».
Préparation grand-mère:
- Faire bouillir du persil et le boire en tisane, en mettre une bonne quantité dans la soupe. Ecraser du persil, le mettre en compresse sur la poitrine pour faire passer le lait des femmes. (Béarn, Bresse, Morvan)
- « Le persil de jardin pris avec autres viandes est fort utile et convenable à l'estomac. »
- « C'est bon pour la digestion. »