picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

somnifère

 

 

Remède grand-mère avec Coquelicot

Coquelicot

Papaver rhoeas (papavéracées) H 30-90 cm mai-oct. annuelle
Ses pétales rouge lumineux ne contiennent pas de substances officinales efficaces. Malgré une infime teneur en alcaloïdes, grand-mère employait L’infusion de coquelicot pour soulager les douleurs el les troubles du sommeil. Le sirop de coquelicot aiderait à lutter contre l'enrouement et la toux. Aujourd'hui, on ajoute ses fleurs à d'autres tisanes pour les colorer.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Ballote noire

Ballote noire

Ballota nigra (labiées) H 30-100 cm juin-sept. vivace
L'odeur désagréable de cette plante semble repousser les éventuels cueilleurs. C'est peut-être la raison pour laquelle elle était si rarement administrée par grand-mère. On l'utilisait contre la toux spasmodique, comme calmant de l'hystérie, des crampes de l'estomac, des nausées, et en usage externe contre la goutte En homéopathie, où elle est appelée Ballota foetida, les dilutions de la ballote noire fraîche luttent contre les troubles du sommeil.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Verveine odorante

Verveine odorante

Aloysia triphylla (verbénacées) H 1-2,5 m août-sept. arbrisseau
Ses feuilles séchées renferment des huiles essentielles, des mucilages, et d'autres substances. Elles servent d'infusion pour les troubles digestifs, du sommeil et la nervosité, principalement en France. L'huile pure est également employée en parfumerie. En raison de leur goût rafraîchissant, on ajoute les feuilles à celles d’autres mélanges de tisanes.

 

 

 

 

Remede grand-mère avec Mandragore d'automne

Mandragore d'automne

Mandragora autumnalis (solanacées)
H 10-20 cm sept.-nov. vivace
La mandragore est plutôt assimilée à une plante magique qu’à une véritable plante curative. On la rencontre dans la fameuse collection de remèdes égyptienne (papyrus d'Ebers de 1550 av. J.-C), et elle est également mentionnée chez les Grecs et les Romains. La forme de son tubercule évoquant une forme humaine est à l'origine de son rôle en tant qu'amulette contre les maladies et les sortilèges. Sa racine renferme des alcaloïdes toxiques : on l’utilise comme somnifère et analgésique.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Pavot de Californie

Pavot de californie

Eschscholtzia californica (papavéracées)
H 30-50 cm juin-oct. Annuelle à bisannuelle
Bien qu'il ait été introduit tardivement et en tant que plante ornementale, le pavot de Californie est utilisé et recommandé par grand-mère. Il aiderait en cas de troubles du sommeil (également en préparation homéopathique), de douleurs, de nervosité et de crampes. La médecine officielle emploie le pavot de Californie associé à d’autres principes actifs pour les mêmes indications.