picture

Merci Grand-mère

secrets grand-mere

Secret grand-mère

Tous les trucs et secrets de grand-mère

remèdes de grand-mères

Remède grand-mère

Remède de médecine populaire.

Potions de grand-mères

Potion grand-mère

Tisanes ,hulies, pommades, frictions, boissons, bain etc...

plantes de grand-mères

Plante de grand-mère

Les vertues des plantes médecinales de grand-mère

utérus

 

 

Remède grand-mère avec Agripaume cardiaque

Agripaume cardiaque

leonurus cardiaca (labiées)
H 30-100 cm juin-sept. vivace
Ses parties herbeuses contiennent des principes actifs très variés (amers, bétaïnes, flavonoïdes et autres). Elles peuvent être hypotensives, antispasmodiques et intensifier les contractions de l'utérus. Comme grand-mère et en médecine officielle, l’agripaume cardiaque est administrée pour lutter contre les troubles cardiaques, l'hyperthyroïdie et au moment de la ménopause.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Origan

Origan

Origanum dictamnus (labiées)
H 10-20 cm juin-sept. arbrisseau
La plante sauvage pousse uniquement en Crète où elle est considérée par grand-mère comme remède universel. L'huile essentielle contient le composant toxique appelé pugélone. L'infusion des feuilles séchées sert de boisson ou de gargarisme lors de troubles gastro-intestinaux, de maladies de l'utérus, de troubles de la menstruation et de calarrhes de la bouche et de la gorge. Il existe aujourd'hui des remèdes alternatifs plus efficaces.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Bourse-à-pasteur

Bourse-à-pasteur

Capsella bursa-pastaris (crucifères)
H 10-70 cm janv.-déc. annuelle à bisannuelle
Cette herbe Insignifiante se fait remarquer dès l'apparition de ses fruits. Les parties vertes renferment des flavonoïdes, différents acides et des sels, ainsi qu'un peptide hémostatique La bourse-à-pasteur servait donc de cicatrisant des plaies superficielles, lors des saignements de nez ou de l'utérus. grand-mère l'utilisait sous forme d'infusions dépuratives.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Safran cultivé

Safran cultivé

Crocus salivus (iridacées)
H 10-30 cm sept-, nov. vivace
Les stigmates de safran sont composés d’un segment du style se divisant en 3 familles de stigmates. Ils sont toxiques, mais les quantités infimes utilisées en cuisine sont cependant sans aucun danger. En homéopathie, ils sont utilisés uniquement en hautes dilutions contre les crampes, les saignements de nez et la dépression. Le safran stimule l'utérus ; on en abusait d'ailleurs pour avorter, les doses nécessaires pour ce faire étant mortelles. Ne pas utiliser pendant la grossesse, même pas en tant que condiment.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Giroflée

Giroflée

Ersium cheiri (crucifères)
H 20-80 cm mars-juin vivace
La giroflée était plantée dans les jardins des forteresses et pousse doive parfois de façon subspontanée sur d'anciens châteaux. Selon Hippocrate, les Grecs utilisaient les parties vertes lors de catarrhes de l'utérus. Comme remède grand-mère, les fleurs servaient comme dépuratif, laxatif, lors d’affections hépatiques et cardiaques, et pour favoriser la menstruation. Aujourd'hui, il n’existe plus que des préparations homéopathiques.

 

 

 

 

Remède grand-mère avec Séneçon de Fuchs

Séneçon de fuchs

Senecio ovatus (composées)
H 60-150 cm juill.-sept. vivace
Le séneçon de Fuchs contient des alcaloïdes de pyrrolizidine et ne doit donc plus être utilisé. En médecine populaire, grand-mère recommandait ses parties vertes en tant qu'hémostatique : elles étaient principalement utilisées en cas de saignements utérins. En phytothérapie, la tisane était administrée pour abaisser le taux de sucre dans le sang.